Categories Découverte

Au maroc il y a des chêvres qui grimpent sur les arbres

chevre-maroc-arbre

Ce n’est pas que les chèvres marocaines habitent maintenant sur les arbres, loin de là. Mais c’est que dans certains villages de Maroc, elles raffolent tant des noix d’argans qu’elles ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre leur objectif et tentent ce sport. A Maroc, ces animaux sont emblématiques de cet arbre, et ce dernier est le symbole du pays.

Historique de l’arbre endémique du Maghreb

Au Maroc, l’arganier, une plante de la famille des Sapotaceae, est un arbre mythique, doté de rameaux épineux, avec des pousses et des fruits qui ressemblent à peu près à des olives. Il s’adapte parfaitement à l’aridité de la zone du sud-ouest marocain et accapare la majeure partie de ses surfaces boisées. Les arganes sont très reconnus par l’huile rare qu’ils produisent. Mais également, les dromadaires consomment les feuilles.

L’arganier ou Argania spinosa pour l’appellation scientifique existe uniquement au Maroc, il s’agit d’une espèce d’arbre très ancienne. Il se caractérise par son apparence en forme de parasol et ses profondes racines lui offrent la possibilité de résister à la sécheresse. Ses fruits renferment des graines oléagineuses permettant de fournir une huile de couleur brun roux.

chevres-grimpent-arbres-maroc

Effectivement, si les chèvres ont digéré les fruits, les noyaux peuvent être récupérés pour fabriquer de l’huile d’argan, généralement alimentaire. Ce processus facilite même l’extraction du liquide, une étroite collaboration entre les fabricants d’huile et les chèvres en quelque sorte.

Les gens de la région se servent encore de la technique archaïque dans la fabrication, étant donné que c’est le processus le plus rapide. Ils vont sécher au soleil les noix puis enlèvement à la main les pulpes. Mais sachez que même les dures carapaces qui les enveloppent vont devenues plus douces dès qu’elles atterrissent dans l’intestin.

Ces liquides précieux extraits des fruits d’arganier sont très réputés pour leurs vertus cosmétiques et alimentaires. En effet, l’huile hydrate et nourrit la peau, mais gêne également le développement des rides.

L’insolite de Maroc

C’est étonnant car malgré les nombreux mètres de hauteur, de 8 à 10 mètres, qui élèvent les arganiers, les chèvres adorent tant les poussées et les fruits des arganiers. En les voyant, ces bêtes ont l’impression d’avoir des ailes comme les oiseaux pour pouvoir dévaler rapidement les arbres.

Un jour, un photographe qui a passé ses séjours au Maroc a vu les chèvres perchées sur les arganiers, qui dégustent leurs fruits, et les a filmées. Cette scène insolite est devenue un fait très spectaculaire et divertissant pour les touristes, même si les marocains ont déjà l’habitude de voir cela, un phénomène très courant pour eux. C’est très ahurissant de voir comment ces animaux arrivent à grimper les arbres. Très reconnues par leur agilité, elles agissent en sautant de branche en branche et s’appuyant sur les troncs d’à côté.

Néanmoins, même si les chèvres aiment tant ces arganes, elles ne s’annoncent pas une menace pour les producteurs d’huile. Mais à force de les surexploiter pour leurs bois qui sont très durs, dénommés bois de fer, et pour la raison de surpâturage aérien des chèvres, les arganiers sont en train de disparaître.